Quels animaux peut-on observer lors d’un voyage en Islande ?

De par ses paysages magnifiques, entre mer, fjords, montagnes et volcans, l’Islande est un véritable paradis pour les photographes. Mais ce petit pays nordique, situé entre l’Océan Atlantique Nord et l’Océan Arctique, recèle également d’autres trésors pour les amoureux de la nature. En effet, la faune islandaise est riche et variée et ravit les zoologistes, ornithologues, tout comme les touristes de passage. Alors, quels animaux peut-on voir en Islande ? Réponses ci-dessous !

Les animaux domestiques à voir en Islande

En Islande, 3 animaux domestiques sont particulièrement représentatifs du pays : le mouton, le cheval, et le berger islandais.

Le mouton islandais

C’est l’animal dont la population est la plus importante en Islande. On le trouve partout, sur l’île, même dans les coins les moins les moins propices. Il y a ainsi plus de moutons que d’habitants en Islande ! Élevés pour leur laine, particulièrement dense, leur lait et leur viande, ils se promènent partout (même sur les routes) au printemps et en été, jusqu’à l’automne où ils sont rentrés pour passer l’hiver au chaud. La laine du mouton islandais peut prendre différentes couleurs : grise, blanche, noire…

Le cheval islandais

Le cheval islandais est l’un des symboles de l’île. De petite taille (en moyenne 1,35 mètre au garrot), il est parfois confondu avec un poney par les non connaisseurs ! Cette race possède plusieurs particularités :

  • elle est considérée comme « pure » depuis son introduction en Islande par les vikings, en raison de l’interdiction d’importation d’autres chevaux.
  • l’islandais peut se déplacer à 5 allures différentes, contrairement aux 3 allures traditionnelles (pas, trot, galop). En effet, on y ajoute le « tölt », une allure marchée à 4 temps, et « l’amble » (allure latérale en 2 temps).
  • il existe une grande diversité de robes : on en compte plus d’une centaine !
  • robustes, ils sont utilisés pour ramener les troupeaux de moutons en automne, mais aussi pour des concours ou des ballades dans le pays.

Le cheval islandais fait partie des plus belles races de chevaux au monde.

chevaux d'Islande

Le chien de berger islandais

Cette race de chien de type Spitz nordique est la seule originaire d’Islande. Le chien de berger islandais serait apparu dans le pays avec l’arrivée des vikings au 9ème siècle. Reconnaissable par sa relative petite taille (40 à 46 cm, pour 10 à 16 kg) et sa queue enroulée, il est utilisé dans les fermes pour guider les troupeaux de moutons et de chevaux.

Les animaux sauvages à voir en Islande

En vous promenant à travers le pays, vous aurez la chance d’admirer la flore et la faune islandaise, et ses nombreuses espèces d’animaux sauvages spécifiques à la région.

Le macareux moine

Avec son allure de pingouin, et son bec orange et bleu facilement reconnaissable, le macareux moine est l’une des mascottes locales ! Ce petit oiseau emblématique de l’Islande vit la majeure partie de l’année en pleine mer, et élit domicile sur l’île entre le printemps et l’été, pour la période de reproduction. Pour les observer sur la côte, il faut scruter les falaises dans lesquelles les colonies de macareux vont nidifier et élever les poussins. Le spectacle de ces oiseaux un peu maladroit sur la terre ferme, mais très agiles sous l’eau vaut largement le détour !

macareux moine (Islande)

Le phoque

Phoques gris et veaux marins peuplent les côtes islandaises ! Il n’est donc pas rare de pouvoir observer ces beaux bébés de plus de 100kg se prélasser au soleil ou se glisser dans l’eau pour se nourrir de poissons. C’est sur les plages du nord de l’Islande que l’on trouvera plus facilement les veaux marins, alors que les phoques gris occupent plus souvent les côtes du sud.

Le renard polaire

Ce petit animal particulièrement mignon était déjà présent sur place avant même l’arrivée des hommes. C’est le seul mammifère dans ce cas en Islande ! De petite taille (moins d’un mètre de long), le pelage du renard polaire change de couleur au fil des saisons. Ainsi, en hiver, ils arborent une magnifique fourrure blanche, voire presque bleutée, qui leur permet de se camoufler dans la neige ! En été, celle-ci devient progressivement grise ou brune. Craintifs, il sont très difficiles à observer. Si vous souhaitez avoir la chance d’en voir un, il faudra aller du côté de la réserve naturelle de Hornstrandir au nord des fjords de l’ouest du pays.

renard polaire

Le renne

Si vous voulez prendre des photos de rennes, il faut vous rendre dans la partie Est du pays. Il faut savoir que le renne n’est pas une espèce endémique, mais qu’elle a été importée en Islande en provenance de Laponie il y a 3 siècles pour en faire l’élevage, sans succès. Aujourd’hui, les quelques milliers de rennes ayant survécu à la chasse sont donc en liberté, et régulés pour éviter leur prolifération.

Les animaux marins à observer en Islande

En Islande, le spectacle animalier ne se passe pas seulement sur terre, mais aussi en mer, avec notamment de nombreux cétacés peuplant les eaux locales, notamment baleines, orques, dauphins et marsouins…

Les rorquals et les baleines

Tout au long de l’année en Islande, il est possible d’apercevoir des baleines croiser au large des côtes. En effet, plus d’une vingtaine d’espèces ont leurs habitudes dans les eaux islandaises, aux eaux peu profondes et riches en plancton et en krill. Les plus communes sont :

  • le petit rorqual, également appelé baleine de Minke. Ce rorqual n’a de petit que le nom, puisqu’il mesure quand même 7 mètres en moyenne ! Ce sont les baleines les plus fréquemment observées en Islande, d’autant plus qu’elles sont de nature curieuses, et donc peu farouches.
  • la baleine à bosse, visible au Nord du pays, dans la baie de Skjálfandi notamment, est elle plus méfiante. En revanche, il n’est pas rare de la voir lancer ses quelques 14 mètres et 30 tonnes hors de l’eau, dans un saut spectaculaire. Avis aux photographes !

Parmi les autres espèces présentes, on notera la gigantesque baleine bleue (le plus grand animal du monde !), le rorqual boréal, le cachalot ou encore le rorqual commun.

baleine en Islande

Le dauphin à bec blanc

Présent surtout sur la côte sud, cette espèce de dauphin se caractérise comme son nom l’indique par son nez blanc, mais aussi son ventre, blanc lui aussi, ses flancs gris, et son dos gris foncé. Il peut mesurer jusqu’à 3 mètres, et vit souvent en groupe.

Les orques

Impossibles à manquer avec leur couleur noire, leur ventre blanc, et leur aileron proéminent, les orques sont les prédateurs les plus dangereux des eaux islandaises, pour les autres animaux tout du moins ! Poissons, phoques, dauphins, et même baleines sont à leur menu ! Rien à craindre pour les humains, d’autant plus que ces cétacés sont d’un caractère plutôt sociable. Mais il faut admettre que voir ces animaux qui peuvent mesurer plus de 9 mètres, bondir hors de l’eau à proximité du navire, est un spectacle réellement impressionnant.

Pour l’anecdote, c’est en Islande en 1979 qu’a été capturé Keiko, l’orque star du film »Sauvez Willy », et depuis relâché.

Y a-t-il des animaux dangereux en Islande ?

On l’a vu dans les listes des animaux à observer en Islande, aucun de ceux cités ci-dessus ne paraît particulièrement dangereux pour l’homme. En effet, il n’y a que peu de risque de ce côté, puisqu’on ne recense en Islande ni serpent, ni moustique (que l’on confond souvent avec les moucherons locaux, qui peuvent toutefois être particulièrement désagréables en été), ni gros mammifère carnivore.

La seule exception que l’on peut faire concerne l’ours polaire, qui en temps normal ne vit pas en Islande. Toutefois, il arrive, rarement, qu’un individu dérive sur un morceau de banquise en provenance du Groenland, et échoue sur la côte islandaise. Dans ce cas, l’animal représente un danger, auquel cas il convient d’être extrêmement prudent et de prévenir les autorités locales.